Portail internet pour des documents historiques de la région Bienne, Seeland, Jura bernois

Notre banque de données, bilingue, contient 7420 photogr., 413 films et 394 textes.

 
un projet de la firme W. Gassmann SA

» Das regionale Gedächtnis auf deutsch
 
 
Home
 
Recherche

Texte complet / recherche

Mot-clé °1: 
Lien: et ou
Mot-clé n°2: 
 
 
» vers extension recherche
 
Vous avez besoin d'aide dans votre recherche? Vous en saurez davantage sur la recherche libre en jetant un oeil à notre liste de mots-clés

Archives du Bieler Tagblatt / du Journal du Jura

Pour des informations depuis 1999, cherchez également dans les archives du BT et du JdJ

Vos archives / vos collections

Disposez-vous d'archives de votre entreprise, d'archives communales, d'archives d'une société, ou encore d'une collection privée, que vous aimeriez rendre accessibles au public? Memreg gére aussi vos archives / ou vos collections.
» Cliquez ici pour plus d'informations

Liens

Petinesca

A l'époque des Romains, Petinesca fut le village le plus important de la région Bienne-Seeland. En ce lieu, au pied du Jensberg, la route vers Soleure croisa la route fluviale vers le Rhin. Plusieurs lieux et objets prouvent l'importance de Petinesca comme lieu d'échange. Sur le tableau Peutinger, un plan de l'Antiquité, on trouve son nom, et des traces de la voie romaine et d'un petit port sont conservées.
Petinesca, une cité fondée par les Hélvètes, fut abandonnée au cours du déclin de l'Empire Romain - une fortification datant du 3e siècle resta inachevée. Peu à peu, les ruines disparurent dans la forêt, qui reconquit cette cité. Plus tard, une partie des ruines fut utilisée pour la construction de nouveaux bâtiments dans la région.

Passèrent mille cinq cents ans, et Petinesca tomba dans l'oubli. Tout de même, J. B. Plantin supposa déja en 1656 que cette cité romaine était située au sud-ouest du village de Studen. 
 
L'exploration de Petinesca commença  entre 1830 et 1832: Le gouvernement Bernois ordonna des fouilles au pied du Jensberg, et dans les années suivantes des amateurs d'archéologie continuèrent l'exploration à titre privé. 

Durant l'été de l'année 1898, la société "Pro Petinesca" fut fondée dans le but de mettre en oeuvre des explorations plus systématiques. Lors des fouilles, on trouva les restes d'un mirador avec sa porte d'entrée.

Une grande chance pour explorer cette cité romaine se présenta lors des années de la Grande dépression.  De 1937 à 1939, les restes du sanctuaire situé au-dessus de Petinesca furent  déchaussés. Les explorateurs purent identifier six temples et trois chapelles ainsi que des restes d'un bâtiment polyvalent.  Toutefois, dans les décennies suivantes, le sanctuaire fut de nouveau englouti par la forêt.

A partir de l'année 2009, l'emplacement du sanctuaire passa dans les mains de l'Etat, et dés lors, une reconstruction des vestiges romains fut possible. En 2011, les  plans des temples, des chapelles et du bâtiment polyvalent furent tracés par le Service archéologique du canton de Berne, et l'accès au sanctuaire fut amélioré.

Le 24 juin, le sanctuaire reconstitué sera inauguré lors d'une fête populaire. Vous trouverez d'autres informations concernant les vestiges romains dans notre région sur le site du Service archéologique du canton de Berne:

http://www.erz.be.ch/erz/de/index/kultur/archaeologie/fundstellen/seeland.html


Images

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes

» Petinesca

Nouveautés

NMB Bienne: Voir et manger. Petinesca
Visite commentée de 30 minutes dans l'exposition "Petinesca. Les dessous d'une colline". Le 12 décembre, de 12 h 15 à 12 h 45

Dossiers de sujet

La grippe espagnole dans notre région

Dans notre région, la pandémie de 1918 fit de nombreuses victimes.

» ... aux dossiers de sujet.
Dernière actualisation: 28.07.2015
Total visiteurs: 1036116
application by redmouse
code & design by reziprok
© 2017 by mémreg
» Conditions d'utilisation